Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/05/2006

François BAYROU par son vote a fait un acte fondateur

François BAYROU a voulu par son vote de la motion de censure fondé un acte fondateur, comme l’a fait V.G.E. en son temps en appelant à voter Non lors du référendum de 1969 contre le Général DE GAULLE et c’est aussi selon moi un acte courageux. Acte courageux que de nombreux autres députés auraient voulu faire, mais n’ont pu franchir le pas pour des raisons personnelles dirons-nous.

D’ailleurs comment interpréter le fait que près de la moitié des députés du parti majoritaire, l’UMP n’ont pas assisté à cette séance et ont ainsi à leur manière marqué leur désapprobation du gouvernement. D’ailleurs, si le Premier Ministre Dominique de VILLEPIN avait demandé un vote de confiance au parlement, combien d’élus de ce parti auraient répondu favorablement à cette question ?

Mais revenons à cette motion de censure. La position de François BAYROU et des députés UDF n’est-elle pas tout simplement l’aboutissement de ce qu’ils dénoncent depuis plusieurs années. D’ailleurs il convient de rappeler qu’une majorité des députés UDF n’avait pas voté la confiance lors du discours d’investiture de Dominique de VILLEPIN l’année dernière.

D’ailleurs François BAYROU n’avait pas voulu dois-je encore le rappeler participer au gouvernement monolithique de 2002, car l’actuel locataire de l’Elysée n’avait pas pris conscience de l’ampleur de la crise morale, politique et sociale que traverse notre pays et qui s’était exprimé lors du vote du premier tour de l’élection présidentielle. Il avait déjà appelé à la formation d’un gouvernement très large, aux sensibilités diverses pour relever notre pays. Jacques CHIRAC n’avait-il pas été élu avec des voix de sensibilités très diverses afin de faire barrage à l’extrême droite. Mais cet appel de bon sens n’avait pas été entendu par le président qui pour toute réponse avait fait créé l’UMP.

On connaît malheureusement la suite, une abstention de plus en plus importante, un vote négatif au référendum sur le projet de constitution européen qui a rappelé à ceux qui auraient eu tendance à l’oublier, que l’ampleur de la crise ne s’était pas réduite bien au contraire.

Alors oui c’est un acte fondateur et certains titres de la presse caractérisaient dès ce matin la portée de ce geste : " J’ai décidé de faire tomber les frontières habituelles en politique " - " Il faut que des gens de gauche, du centre et de droite se rassemblent "

En effet n’est –ce pas tout simplement du bons sens et une réponse à l’aspiration de nos concitoyens que de vouloir que des personnes de différentes sensibilités se rassemblent pour redresser notre pays. D’ailleurs, n’est-ce pas ce qui se passe tous les jours au sein des associations, au sein des entreprises et aussi et surtout au sein de nombreuses communes de France.

Pourquoi ce qui se fait dans certains pays européens, en Allemagne par exemple ne serait pas possible en France ?

J’appelle de mes vœux ce grand rassemblement citoyen au service de notre pays, seul capable à mes yeux de répondre aux aspirations profondes de nos concitoyens qui chaque jour n’acceptent plus les méthode de gouvernement que nous connaissons actuellement, qui n’acceptent plus que le gouvernement dise oui à une hausse de plus de 5 % des tarifs du gaz ce qui fera près de 25 % en un an et demi alors qu’en même temps cette entreprise publique annoncent des bénéfices records de près de 1,743 milliard d’euros, qui ne comprennent pas pourquoi aucun dispositif n’est fait malgré les annonces répétées pour faire baisser le prix de l’essence et du gazole à la pompe.

Je vous invite à nous rejoindre à l’UDF autour de François BAYROU et à prendre connaissance de son discours prononcé ce jour au sein de l’hémicycle de l’Assemblée Nationale en cliquant sur le lien suivant : wwww.udf.org

Cordialement

Eric MIELKE