Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/08/2007

Un politique qui possédait la stature d'un "Homme d'Etat" nous a quitté

Aujourd’hui, alors que je rentre de mes vacances, qui ont dû être prolongées pour un problème de santé qui est maintenant résolu, je voulais par l’intermédiaire d’un nouveau billet, reprendre mon rythme de publication sur ce blog comme il y a quelques mois et vous faire part de mes réflexions, sur les mois qui viennent de se dérouler et ainsi que sur mon engagement politique futur, mais l’actualité en a décidé autrement.

Dans la nui de ce vendredi, un ancien Premier-Ministre qui se refusait à toute démagogie nous a quitté. Il s’agit de Monsieur Raymond BARRE, qui avant de s’engager en politique était et est d’ailleurs toujours resté un très grand économiste.

S’il était centriste, profondément européen et libéral social c’est surtout car c’est avec lui et pour ce qu’il incarne que je me suis engagé en politique en 1988, tout d’abord comme spectateur en participant à un meeting électoral sous un chapiteau à Lille avec près de dix mille personnes et surtout un souvenir que j’ai d’ailleurs déjà cité sue ce blog.

Pendant la campagne électorale, lors de son passage à l’émission « L’Heure de Vérité », en réponse à une question posée par le journaliste Alain DUHAMEL sur le thème de l’impôt sur le revenu Raymond BARRE avait déclaré qu’il ne trouvait pas normal que celui-ci ne concerne pas l’ensemble des citoyens. Car selon lui chaque citoyen, en fonction de ses revenus se devait de participer à cet effort afin de se sentir concerné par la chose publique et les décisions prises par les politiques.

C’était pour moi un langage politique nouveau, celui de la responsabilisation des individus.

A la suite de la réponse de Raymond BARRE, Alain DUHAMEL lui avait rétorqué, mais Monsieur le Premier Ministre, vous pensez que c’est avec des déclarations de ce type que vous allez être élu Président de la République. Et Raymond BARRE lui avait tout simplement dit « Si pour être élu, je dois faire de la démagogie, je préfère ne pas être élu ». Et c’est à la suite de cette dernière phrase que j’ai décidé de militer puis de m’engager en politique.

Raymond BARRE a été Premier-Ministre dans une période difficile celle des chocs pétroliers et de la montée du chômage, il a su mener une politique de rigueur qui s’imposait, même si elle n’était guère populaire. Mais elle était le seule possible afin de diriger notre pays dans cette période très agitée. Et cette politique a permis à notre pays de rattraper son retard par rapport notamment à notre voisin et concurrent l’Allemagne.

Il faisait parti de ceux qui possédait la stature d’un « Homme d’Etat » et sans doute qu’un projet politique incarné par celui-ci et Jacques DELORS, aurait pu il y a quelques nombreuses années, sortir notre pays des crises qu’il a et d’ailleurs qu’il traverse encore.

Alors aujourd’hui, pour tout ce qu’il a fait pour notre pays, pour ce qu’il incarnait au niveau politique et tout simplement pour l’homme lui même, je présente à sa famille et à ses proches mes plus sincères condoléances.

19:13 Publié dans Personnel | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : modem, udf, ps, politique