Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/11/2006

Journée internationale de lutte contre les dérèglements climatiques.

Savez-vous que ce samedi 4 novembre, c'est la journée internationale de lutte contre les dérèglements climatiques. Rasurez-vous, comme une très grande majorité des Français vous ne le saviez sans doute pas. De même la semaine nationale pour le développement durable d'il a quelques mois est passée de manière inaperçue. Et porutant, je pense sincèrement que le développement et la préservation de notre planète constitueront l'un des enjeux majeurs de la prochaine élection présidentielle et des anées à venir. Cette semaine, le rapport STERN d'un économique anglais et un rapport sur le devnir des poissons, qui fixait à 2048 l'extinction de nombreuses espèces aquatiques si rien n'était fait nous rappellent si besoin était l'importance de cet enjeu.

En effet, nous avez déjà perçu les variations climatiques, les étés ou les hivers qui ne sont plus comme avant. Les trous dans la couche d'ozone en raison des conséquences des gaz à effet de serre. Aussi quelle planète et quel héritage environnemental allons-nous laisser aux générations futures ? Il devient urgent de changer nos pratiques, nos comportements, car ce sera les petits ruisseaux qui feront les grands fleuves et si chacun des habitants de cette planète fait un effort, le résultat sera conséquent. 

 

L'UDF et François BAYROU ont consacré cette anéne deux colloques dont je vous invite à prendre connaissance des conclusion sur le site national http://www.udf.org. L'équipe de la commision Développement Durable de l'UDF Nord anime depuis plusieurs mois un blog très argumenté sur ce thème http://udf59.devdurable.free.fr/

 Un fait parmi d'autres et selon moi très révélateur des évolutions des mentalités à réaliser. Aujourd'hui avait lieu à lille une manifestation contre le projet d'autoroute A 24, auquel je n'ai pu malheuresement participer en raison  d'impératif et d'engagements municipaux, les défenseurs du projet avancent comme argument premier la saturation des laiasions autoroutières. et donc selon eux la solution à tous les problèmes c'est une novuelle autouroute qui va véritablement défigurer certaines campagnes. En réalité, si cette autouroute se faisait elle ne règlerait pas le problème car elle ne ferait qu'augmenter le traffic actuel  et surtout  elle eluderait toutes les possibiliés de développement de transport alternatifs des poids-lourds qui sont pourtant à long terme la seule réponse possible.

Je reviendrai la semaine prochaine, dans un autre billet avec 20 propositions concrètes, dix au niveau national et dix au niveau local afin de participer à l'avenir de notre planète.

Mais avant demain, je vous invite à découvir deux sites  consacrés au dévelopement durable : http://ungesteparjour.hautetfort.com et http://www.rac-f.org/