Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/04/2005

Nos amis polonais et européens

Pendant la Seconde Guerre Mondiale, de nombreux soldats polonais ont participé à la libération de la France. Ne l'oublions pas, si nous devions donner une seule justification à la construction européenne, la paix entre ses membres serait la première. Ne restons pas sourds à l'appel de nos amis polonais !


POLOGNE : LETTRE OUVERTE AUX FRANCAIS

25 avril 2005

Dans quelques mois, la Pologne célébrera le 25ème anniversaire de la création de Solidarnosc . Grâce à notre appartenance à l’Union européenne, nous allons commémorer cet anniversaire, libres de l’oppression totalitaire que nous avons connue au vingtième siècle et confiants dans l’avenir.

Nous n’allons jamais oublier les gestes spontanés de solidarité de la part de la France et des Français pendant les grèves d’août 1980. Nous allons encore mieux nous souvenir du soutien moral, soutien à l’opposition démocratique et l’aide matérielle qui nous arrivait des centaines de villes et de villages de France au temps de l’état de guerre.

De nouveaux défis se présentent aujourd’hui devant nous et devant vous, ils résultent de notre appartenance à l’Union européenne. Vous et nous , allons voter dans les referendums sur le Traité constitutionnel. Le résultat du scrutin décidera si l’Union européenne pourra s’épanouir au profit de toutes les nations qui la composent, ou si - en cas de vote négatif - elle sombrera dans une très grave crise. L’Union affaiblie et plongée dans le désarroi ne pourrait pas remplir les tâches que lui ont assignées ses Pères Fondateurs
La première année après l’élargissement a bien montrée que l’adhésion de nouveaux Etats Membres a non seulement été la réalisation du rêve de l’Europe unifiée, mais qu’elle apporte des avantages matériels aussi bien aux anciens qu’aux nouveaux membres.

Le Traité constitutionnel, grâce à la Charte des Droits Fondamentaux qu’il contient, offre une chance réelle d’approfondir la dimension sociale dans le fonctionnement de l’Union européenne. En même temps que nous agissons pour l’acceptation du traité, nous devons rechercher ensemble les moyens de maintenir le modèle social européen et de le concilier avec les changements nécessaires pour accélérer notre développement commun.
Il y a parmi nous ceux qui ont soutenu le Traité de Nice et ceux qui s’y sont opposés. Nous estimons cependant, qu’il s’agit à l’heure actuelle du futur de l’Europe. Nous devons empêcher que le Traité soit victime des hommes et des groupes qui ne peuvent pas, ou ne veulent pas , saisir l’importance historique du défi auquel nous sommes aujourd’hui confrontés.

Notre devoir vis-à-vis des générations futures exige que nous soutenions le Traité constitutionnel dans les referendums. Nous nous y efforcerons lors du vote qui, dans notre pays, aura lieu en septembre 2005. Ainsi nous donnerons la preuve de notre foi en notre avenir commun. Au nom de cet avenir, au nom des liens qui ont uni nos deus pays pendent des siècles, au nom de l’affection que nous portons à la France nous nous permettons de vous adresser un appel pour que vous donniez vos voix en faveur du Traité, lors du referendum du 29 mai. Répondez à l’espoir que place en vous vos voisins et vos amis. Votre soutien à la constitution européenne aura une importance primordiale pour le résultat de notre consultation.
Nous sommes persuadés qu’il ne peut pas y avoir d’Union européenne viable, forte et ecoutée dans le monde, sans qui la France y assume le rôle que lui assigne l’Histoire.


Włodzimierz Cimoszewicz, ancien Premier Ministre, Maréchal du Sejm de Pologne,
Marek Edelman, organisateur et survivant du soulèvement du Ghetto de Varsovie ;
Bronisław Geremek , ancien Ministre des Affaires étrangères, Membre du Parlement européen ;
Agnieszka Holland , cinéaste ;
Ryszard Kapuściński , écrivain ;
Jan Kułakowski , ancient Ambassadeur auprès de L’Union européenne, Membre de Parlement européen ;
Krystian Lupa , metteur en scène ;
Jerzy Łukaszewski , ancien Recteur du Collége d’Europe, ancien Ambassadeur en France ;
Tadeusz Mazowiecki , ancien Premier Ministre ;
Adam Michnik , Redacteur en chef de “Gazeta Wyborcza” ;
Andrzej Olechowski, ancien Ministre des Affaires étrangères,
Dariusz Rosati , ancien Ministre des Affaires étrangères, Membre du Parlement européen ;
Henryk Samsonowicz, ancien Ministre de l’Education nationale ;
Andrzej Seweryn, Sociétaire de la Comédie française ;
Krzysztof Skubiszewski, ancien Ministre des Affaires étrangères, President du Tribunal d’Arbitrage USA-Iran ;
Róża Thun , Secrétaire Gènérale de la Fondation Robert Schuman ;
Andrzej Wajda , cinéaste ;
Lech Wałęsa, ancien Président de la République de Pologne ;
Piotr Węgleński, Recteur de l’Université de Varsovie ;
Krzysztof Zanussi , cinéaste ;
Franciszek Ziejka , Recteur de l’Université Jagellone à Cracovie ;
Andrzej Żuławski, cinéaste.