Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/12/2006

Fusion GDF - Suez, Conseil Constitutionnel : un avis favorable qui pourrait devenir une victoire pour les opposants au projet

Concernant le projet de fusion GDF-Suez auquel je suis hostile et sur lequel j'ai développé à de nombreuses fois mes arguments à ce sujet, il y a actuellement de "l'eau dans le gaz" comme le dit la célèbre expression connue de tous.

En effet, alors qu'il y a une dizaine de jours, le Tribunal de Grande Instance et la Cour d'Appel de Paris annulaient la convocation pour la tenue d'un Conseil d'Administration de GDF qui devait entériner le projet de fusion, hier le Conseil Constituionnel, même s'il donne un avis favorable à ce projet au niveau du droit, précise que celui-ci ne pourra se concrétiser qu'à partir du 1er juillet 2007, date de la libéralisation totale du marché de l'énergie. Date, faut-il le rappeler qui sera postérieure aux élections présidentielles et législatives. De plus, il précise, au contraire des affirmations du gouvernement que la nouvelle entité ne pourra plus proposer de tarifs réglementés.

Je ne peux que me réjouir de l'avis du Conseil Constitutionnel qui place de fait le gouvernement et ses deux principaux artisans, le Premier Ministre et le Ministre de l'Intérieur et candidat UMP déclaré, qui sont tous les deux favorables à ce projet dans une position délicate et ils devront ainsi faire face à leurs prises de position et déclarations.

 Comme je le précisais au début de ce billet, je suis opposé à ce projet de fusion qui sera "néfaste" pour nos concitoyens. L'UDF s'est prononcé pour la constitution d'un grand pôle énergétique public et français. Aussi, j'appelle toutes les personnes hostiles à cette fusion à nous rejoindre, car ce thème sera sans aucun doute l'un des enjeux de la prochaine élection présidentielle.