Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/08/2006

Pologne : le gouvernement KACZINSKI une fois de plus...

Le président de la République polonaise, Lech KACZINSKI, vient  une fois de plus de défrayer la chronique  internationale. En effet, il souhaiterait semble-t-il que la question de la peine de mort puisse faire l'objet d'un eventuel débat au sein des membres de l'Union Européenne. En réalité, ce gouvernement ultra-conservateur souhaiterait que le protocole n°6 de la Convention européenne de sauvegarde des droits de l'homme (adopté en 1983) qui proscrit la peine de mort et qui déclare "Le peine de mort est abolie. Nul ne peut être condammé à une telle peine, ni exécuté" revienne dans le giron de la compétence des législations nationales. Rappelons que la Pologne n'a procédé à la suppression de la peine de mort qu'en 1997, mais que cette abolition était l'un des préalables à l'édhésion comme Etat Membre à l'Union Européenne.

Les inquiétudes que j'exprime sur ce blog, depuis de nombreux commentaires, sur la situation en Pologne me semblent malheureusement de plus en plus fondées. 

De plus, la coalition de la gauche avec un parti populiste et un parti nationaliste en République Slovaque ne va pas dans le sens du renforcement de l'Union Européenne au moment où pourtant le besoin d'une Europe politique forte se fait de plus en plus nécessaire et indispensable chaque jour comme l'a démontré le conflit israelo-libanais où l'Europe a été la grande absente dans le domaine diplomatique.

Dans une semaine, je me rendrai en voyage en Pologne dans ma famille afin de prendre le poul de la population comme  je l'avais fait lors de mon dernier déplacement dans le cadre du jumelage de ma commune avec la ville de WIELICZKA.