Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/03/2007

Deux records en 2 ans pour GDF : la hausse de ses tarifs de près de 28 % et la progression de son bénéfice de 70 %

Peut-être est-ce en raison de la campagne présidentielle, mais un chiffre est passé presque inaperçu la semaine dernière. Il s’agit de l’annonce du résultat de G.D.F, un bénéfice record de près de 2,3 milliards d’euros soit une hausse de près de 30 % par rapport à celui de l’année dernière et une progression de 70% en deux ans.

 

Aussi, je ne peux m’empêcher de faire plusieurs remarques :

 

- La première concerne la hausse des tarifs de GDF de près de 28% en deux ans et ceci avec l’aval de l’actuel gouvernement car comme vous le savez les tarifs de GDF sont régulés et ne peuvent varier sans l’aval des autorités de l’Etat, ces hausses et notamment la dernière étaient-elles pertinentes ? La réponse est bien sûr selon moi non. Car où est la notion et surtout la mission de service public ?

 

- Deuxièmement, pourquoi vouloir à tout prix, c’est le cas de le dire, privatiser cette entreprise publique et ainsi dédire la représentation nationale qui il y quelques temps à l’époque où l’actuel Ministre de l’Intérieur et candidat UMP avait déclaré sur le cœur à l’Assemble Nationale que jamais, au non jamais la part détenue par l’Etat ne descendrait en dessous des 70 % et ensuite fait voter l’année dernière avec son soutien la privatisation de GDF et le fait que l’Etat ne détiendrait plus que 31% du capital.

 

- Troisièmement, la fusion avec Suez est-elle encore pertinente ? Car la recherche du profit pour les actionnaires, remettra une nouvelle fois la mission de service public de GDF au second, voire troisième plan. D’ailleurs le décret d’application ne pouvant intervenir avant le 1er juillet, souhaitons que les président qui sera élu, et je l’espère que ce sera François BAYROU ne publie pas ce décret et revienne ainsi sue ce projet. Précisons, que c’est aussi le cas de Ségolène ROYAL et de nombreux autres candidats sauf Nicolas SARKOZY.

 

Aussi, j’appuie sans aucune retenue la démarche initiée par les associations de consommateurs, qui demandent une baisse immédiate des tarifs du gaz pour les particuliers notamment et j’invite tous les consommateurs de cette énergie à soutenir les actions de celle-ci.

Les commentaires sont fermés.