Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/03/2007

Pourquoi ce peu d'écho sur la non publication par l'INSEE du taux de chômage pour l'année 2006 ?

Cette semaine, j’aurai pu régir sur plusieurs choses et notamment le dossier E.A.D.S. et plus exactement la compétence de certains anciens dirigeants qui ont fait des erreurs de choix stratégiques qui seront peut-être malheureusement lourds de conséquences,

 

J’aurais pu exprimer ma réprobation voire mon indignation sur la proposition d’un des candidats à l’élection présidentielle de créer un ministère de l’immigration et de l’identité nationale. Etant moi-même issu de l’immigration.

 

J’aurais pu m’exprimer sur la déclaration de Jacques CHIRAC de ce soir où il a annoncé, sans trop de suspense il faut le reconnaître qu’il ne briguerait pas un troisième mandat ;

 

Non j’ai souhaité réagir sur une information qui selon moi n’a eu que peu d’écho dans les médias traditionnelles et en raison de la campagne électorale celle-ci n’a pas eu le traitement qu’elle méritait de par son importance .

 

Il s’agit de la non publication ou la non validation par l’INSEE des chiffres du chômage pour l’année 2006.

 

Il me semble que c’est l’une des première, si ce n’est la première fois que cela arrive et selon moi c’est grave et surtout inquiétant. Ou plus exactement cela me conforte dans mon scepticisme par rapport à la " baisse sensible du nombre demandeurs d’emploi " annoncé par le gouvernement.

 

Revenons sur les faits, à la mi-janvier l’INSEE annonce le report à l’automne pour cause d’incertitudes techniques son Enquête Emploi qui donne chaque année, en mars les chiffres annuels au sens du Bureau International Travail. Et le " taux annoncé " cette semaine par l’INSEE serait de l’ordre de 9,8 % soit bien plus élevé que les 9 % ou parfois même 8,6 % cités par l’ANPE en début d’année 2007.

 

Alors comment expliquer une telle différence, tout simplement lorsque j’exprimais mon scepticisme sur le niveau réelle du chômage dans notre pays, je mettais en avant plus explications et notamment une certaine croissance des radiations de l’ANPE, un mode de calcul qui pouvait changer sur les conditions pour être considéré comme demandeurs d’emplois, une forte augmentation des contrats aidés (après une forte baisse en raison des restrictions de crédits décidés dans ce domaine pendant plusieurs années).

 

La démocratie, avec le départ à la retraite des premières générations du Baby-boom, explique en grande partie la baisse qui pourrait avoir eu lieu des demandeurs d’emplois.

 

Mais en réalité, le nombre de demandeurs d’emplois et bien plus important que celui annoncé en y incluant ceux qui bénéficient des petits contrats et qui pourtant de fait sont sortis des statistiques.

 

Mais revenons à mon propos initial, le fait que l’INSEE, un institut indépendant ne souhaite pas comme tous les ans publiés ses chiffres sur le taux de chômage m’inquiète et je m’étonne que les médias, si promptes parfois à monter en épingle certaines " affaires " n’aient pas souhaité approfondir la question et engager le débat sur cette question qui me semble essentielle.

Commentaires

on est d'accord, problème d'indépendance et de transparence...

Écrit par : nicolas | 11/03/2007

Et c'est pour cela que cette élection présidentielle doit être celle du véritable changement avec des pratiques nouvelles.

L'indépendace et la transparence de ce type d'institut ne devrait pas porté débat, car cela devrait être une évidente même.
Cordialement
Eric

Écrit par : Eric MIELKE | 11/03/2007

Structurellement, le chômage devrait être en baisse : papy boom oblige ... mais l'est il dans les faits ? Deuxième question : cette sortie de l'INSEE est elle due à des dissentions internes ? Au total, le bilan qui nous est présenté est peut être plus mitigé qu'il y parait.
Laquestion me semble être aujourd'hui non pas de savoir si le chômage va baisse, mais comment adapter la population française aux nouvelles donnes consécutives au Papy Boom, question qui nou scoupe à mon avis définitivement des années pasées, marquées par le Baby Boom !!

Écrit par : JEAN | 12/03/2007

Les commentaires sont fermés.