Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/02/2007

La question de la construction d’un second porte avions s’est invité dans la campagne présidentielle cette semaine. Sur ce point quelle est la position des principaux candidats ?

C’est Ségolène ROYAl qui a ouvert le bal en déclarant que l’argent nécessaire pour cette construction serait plus utile pour l’éducation. Reprenant ainsi l’ancien slogan communiste, de l’argent pour l’école pas pour des bombes.

 

Nicolas SARKOZY a lui déclaré qu’il ne choisirait pas entre les deux et qu’il ferait les deux. Se pose-t-il vraiment la question du coût ?

 

Pour Jean-Marie LEPEN, la défense c’est une priorité nationale. Dont la question de la pertinente du second porte avions est donc vite tranchée.

 

Et enfin, François BAYROU lors de l’émission " A vous de juger sur France 2 " ce jeudi a déclaré que la France ne pourrait assumer seule, en raison de son coût (plusieurs milliards) la construction d’un second porte avions. Et qu’il faudrait l’envisager au niveau européen, par exemple avec la Grande-Bretagne notamment.

 

A ce propos, j’aimerai rappelé la constance de François BAYROU, qui lors de la campagne présidentielle de 2002, lors d’un meeting dans la salle des fêtes de Saint-André, commune où je suis élu, déclarait concernant ce second porte avions " Soit il sera européen, soit il ne se fera pas " et cinq ans après on se pose encore la question. François BAYROU non.

 

Et d’ailleurs lors de cette même campagne de 2002, François ABYROu était le seul candidat à proposer l’instauration d’un service civil obligatoire de 6 mois et cette proposition a été depuis reprise par les candidats du PS et de l’UMP dans leur programme respectif. Prouvant la pertinence de celle-ci.

 

Je ne doute pas, que le thème de l’endettement de notre pays dont François BAYROU souhaite faire l’un des principaux axes de sa campagne sera bientôt repris par les autres candidats. Mais dans ce domaine les coûts exorbitants des programmes des candidats PS et UMP choqueront je ne doute pas une majorité de nos concitoyens.

Les commentaires sont fermés.