Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/05/2006

François BAYROU par son vote a fait un acte fondateur

François BAYROU a voulu par son vote de la motion de censure fondé un acte fondateur, comme l’a fait V.G.E. en son temps en appelant à voter Non lors du référendum de 1969 contre le Général DE GAULLE et c’est aussi selon moi un acte courageux. Acte courageux que de nombreux autres députés auraient voulu faire, mais n’ont pu franchir le pas pour des raisons personnelles dirons-nous.

D’ailleurs comment interpréter le fait que près de la moitié des députés du parti majoritaire, l’UMP n’ont pas assisté à cette séance et ont ainsi à leur manière marqué leur désapprobation du gouvernement. D’ailleurs, si le Premier Ministre Dominique de VILLEPIN avait demandé un vote de confiance au parlement, combien d’élus de ce parti auraient répondu favorablement à cette question ?

Mais revenons à cette motion de censure. La position de François BAYROU et des députés UDF n’est-elle pas tout simplement l’aboutissement de ce qu’ils dénoncent depuis plusieurs années. D’ailleurs il convient de rappeler qu’une majorité des députés UDF n’avait pas voté la confiance lors du discours d’investiture de Dominique de VILLEPIN l’année dernière.

D’ailleurs François BAYROU n’avait pas voulu dois-je encore le rappeler participer au gouvernement monolithique de 2002, car l’actuel locataire de l’Elysée n’avait pas pris conscience de l’ampleur de la crise morale, politique et sociale que traverse notre pays et qui s’était exprimé lors du vote du premier tour de l’élection présidentielle. Il avait déjà appelé à la formation d’un gouvernement très large, aux sensibilités diverses pour relever notre pays. Jacques CHIRAC n’avait-il pas été élu avec des voix de sensibilités très diverses afin de faire barrage à l’extrême droite. Mais cet appel de bon sens n’avait pas été entendu par le président qui pour toute réponse avait fait créé l’UMP.

On connaît malheureusement la suite, une abstention de plus en plus importante, un vote négatif au référendum sur le projet de constitution européen qui a rappelé à ceux qui auraient eu tendance à l’oublier, que l’ampleur de la crise ne s’était pas réduite bien au contraire.

Alors oui c’est un acte fondateur et certains titres de la presse caractérisaient dès ce matin la portée de ce geste : " J’ai décidé de faire tomber les frontières habituelles en politique " - " Il faut que des gens de gauche, du centre et de droite se rassemblent "

En effet n’est –ce pas tout simplement du bons sens et une réponse à l’aspiration de nos concitoyens que de vouloir que des personnes de différentes sensibilités se rassemblent pour redresser notre pays. D’ailleurs, n’est-ce pas ce qui se passe tous les jours au sein des associations, au sein des entreprises et aussi et surtout au sein de nombreuses communes de France.

Pourquoi ce qui se fait dans certains pays européens, en Allemagne par exemple ne serait pas possible en France ?

J’appelle de mes vœux ce grand rassemblement citoyen au service de notre pays, seul capable à mes yeux de répondre aux aspirations profondes de nos concitoyens qui chaque jour n’acceptent plus les méthode de gouvernement que nous connaissons actuellement, qui n’acceptent plus que le gouvernement dise oui à une hausse de plus de 5 % des tarifs du gaz ce qui fera près de 25 % en un an et demi alors qu’en même temps cette entreprise publique annoncent des bénéfices records de près de 1,743 milliard d’euros, qui ne comprennent pas pourquoi aucun dispositif n’est fait malgré les annonces répétées pour faire baisser le prix de l’essence et du gazole à la pompe.

Je vous invite à nous rejoindre à l’UDF autour de François BAYROU et à prendre connaissance de son discours prononcé ce jour au sein de l’hémicycle de l’Assemblée Nationale en cliquant sur le lien suivant : wwww.udf.org

Cordialement

Eric MIELKE

Commentaires

Le début du déclin
Sur 30 députés 11 seulement ont suivi Bayrou, même pas la moitié, c'est bien facile de laisser libre choix aux députés membres de son groupe quand on sait que sur cette proposition, on ne reunit que un député sur trois.
Vous êtes adjoint dans une ville contenant des élus UMP il me semble.
J'ai été surprise en consultant la presse que des blogs tels que le votre ont été mis en cause dans votre équipe.

Jamais Bayrou ne sera élu à la prèsidence lui qui a toujours échoué à la simple élection municipale, il eut fallu une circonscription dessinée pour lui pour en faire un député, avec sa poilitique suicidaire il ne le sera plus bientot.

Le seul acte fondateur qu'ait pu faire un Bayrou, simplement la machine a diviser et a perdre

Écrit par : edith chazal | 21/05/2006

Réponse à Edith CHAZAL.
L'ensemble des médias ont salué le courage de François BAYROU qui a su en raison de l'actuelle climat instauré par le gouvernement transcender les clivages traditionnels.

Si tous les députés du groupe n'ont pas voté la motion, en revanche ils ont encouragé l'attitude de François. lors du premier cercle des citoyens organisé dans le Nord ce jeudi avec la présence de François BAYROU c'est près de 400 personnes et de très nombreux jeunes qui sont venus interroger et interpeller le président de l'UDF et la quasi unanimité des participants en sont sortis convaincus.

Et je me permettrai de vous poser une question est-ce normal dans une véritable démocratie comme la nôtre que plus de la moitié des élus du parti majoritaire n'assistent pas à l'Assemblée Nationale lors du débat sur la motion de censure et fassent ensuite savoir qu'ils agissent de cette manière pour marquer leur mécontentement. Ce qui veut dire, que s'il le Premier Ministre avait demandé un vote de confiance, il ne l'aurait sans doute pas obtenu. Alors oui, il fallait dans ce contexte avoir du courage et François BAYROU en a fait peuve.

Ce qui a motivé la motion de censure laissera malheureusement dans les mois qui viennent des traces qu'il ne sera pas facile d'oublier car la "lutte fratricide" entre les numéros 1 et 2 de l'actuel gouvernement continuera crescendo jusqu'à l'élection présidentielle.

Concernant ce blog il est et restera un espace de libre discussion et je m'efforcerai de continuer à m'appliquer la "Net étiquette" c'est à dire pas d'attaques personnelles et surtout de différencier mon implication d'élu municipal où je suis l'élu de l'ensemble des Andrésiennes et Andrésiens et mon engagement au sein de l'UDF autour du projet de François BAYROU pour l'élaboration d'un projet d'avenir pour notre pays.

Cordialement
Eric MIELKE

Écrit par : Eric MIELKE | 21/05/2006

Je me suis amusée en lisant votre réponse : l'ensemble des médias ne salue pas les initiatives de Bayrou, mais s'interrogent plutot sur la sincérité de celui-çi, ce qui est sur à l'UDF, c'est que tous les députés n'ont aucune envie de suivre Bayrou jusqu'au bout, ils sont tous eux aussi des élus locaux et n'ont pas envie de se griller pour servir les ambitions démesurées de quelqu'un qui divise plutot que de rassembler.
Même un Andre Santini figure historique de votre mouvement semblait agacé par les débordements du "dépité" des Landes
Par contre, je me suis étouffée en lisant votre remarque concernant ce blog, il eut été plus honnête de ne pas mentionner votre position au sein d'une municipalité ou je crois savoir que vous êtes une équipe avec plusieurs sensibilités, la preuve vous mentionnez Bayrou, en parlant de votre implication municipale.
Je ne suis pas une electrice de gauche, j'ignore encore pour qui je vais voter, mais ce qui est sur c'est que ca ne sera pas Bayrou

Écrit par : edith chazal | 21/05/2006

C'est aussi et surtout cela la démocratie et la tolérance, être capable de travailler dans un but commun avec les personnes de sensibilité différentes et c'est ce que je fais au sein notamment de la commune où je suis élu ainsi qu'au sein du Syndicat Intercommunal dont je fais parti.

Écrit par : Eric MIELKE | 21/05/2006

Chère Edith, Votre constat est juste est vous félicite mais lorsque vous êtes en désaccord avec votre mari sur un point, un sujet vous ne divorcez pas imédiatement. Et bien l'UDF est un parti libre de ses engagements ce n'est pas parce que les certains députés sont contre la motion qu'ils doivent quitter le parti. Un parti ce fonde sur les divergences de chacun pour construire un intérêt de même sens. Le votre est constructif et intérêssant et vos critiques je les notes car elles me feront avancer dans l'objectif des présidentielles. Merci Edith de votre contribution, c'est ensemble que nous avançons. Sébastien NOWE LAMBERSART snowe@nordnet.fr

Écrit par : Sébastien NOWE | 21/05/2006

Mon cher Sebastien, l'UDF n'est pas un parti si libre d'opinion que ca puisque un de ses membres ( De Robien) a subi des sanctions pour ne pas avoir suivi une ordonance royale, mais là en exclure 19 ca ferait un peu desordre

Écrit par : edith chazal | 21/05/2006

De Robien a t il était exclu ? Si oui vos informations sont eronées car il est toujours chez nous. Donc vous voyez la souplesse et la liberté de notre parti. Un cas ne fait pas la généralité. Cordialement

Écrit par : Sébastien NOWE | 21/05/2006

OUI !!!, il a été ecarte du bureau pour ne pas avoir suivi le roi

Écrit par : edith chazal | 21/05/2006

Amusant et intriguant cette discussion au fil de laquelle on parle plus de "politique politicienne" (Robien, ambitions, UMP, etc.) que d'autre chose. Edith, pourquoi ne nous parlez vous pas un peu de ce que vous pensez du fond ? Le mur droite-gauche a t'il lieu d'être ? Correspond t'il à quelque chose pour les électeurs ? Où est l'idéologie ? Comment fait on évoluer le statu quo pour avancer ? dans ce contexte, pourquoi pensez vous que l'initiative de Bayrou est négative ?

Écrit par : Pierre Guillery | 25/05/2006

Les electeurs s'y perdent on l'a bien vu lors des dernières prèsidentielles, alors cette fois-çi à l'envers ?
Bayrou ne sert que lui-même et personne d'autre.

Écrit par : edith chazal | 29/05/2006

Les commentaires sont fermés.